J’ai jeûné pendant 10 jours

Il y a un peu plus de 15 jours maintenant, j’ai décidé de réaliser un challenge que je m’étais donné depuis longtemps : celui de jeûner plus de 3 jours. C’est à dire ne plus manger et/ou ne plus boire pendant 10 jours.

Je partage ici mon expérience. Je ne suis ni une experte du jeûne, ni un docteur donc si vous tentez l’expérience à la suite de la lecture de mon article, je vous invite à bien vous documenter et éventuellement, s’il est ouvert à la question, d’en parler avec votre médecin traitant.

challenge10joursdejeûne

Les objections les plus virulentes au jeûne sont faites par ceux qui n’ont jamais manqué un repas. Dr. H. SHELTON ( 1895 – 1985)

La première fois que je me suis intéressée au jeûne, j’avais environ 13 ans. Mon père avait dans sa large bibliothèque le livre de Herbert W. SHELTON, hygiéniste, « Le Jeûne ». J’ai été tout de suite fascinée. Moi aussi je voulais jeûner ! Vu tous les bienfaits pour la santé physique, mentale et spirituelle qu’il dépeignait dans son livre, le jeûne m’apparaissait comme une panacée.

J’étais déjà très intéressée par tout ce qui avait trait à la nutrition et à la manière dont je pouvais maintenir une santé optimale. Et dans un esprit survivaliste, je voulais être capable un jour où la nourriture viendrait à manquer, de pouvoir m’en passer un bon moment.

Au fil des années, j’ai tenté d’expérimenter avec le jeûne. Je pratiquais déjà ce que l’on appelle aujourd’hui le jeûne intermittent. J’avais tenté le jeûne hydrique plusieurs fois mais je tenais difficilement plus de 3 jours. Mes expériences de jeûne sec ne dépassèrent pas les 48h.

A l’époque, je n’étais nullement en surpoids ; je voulais simplement prévenir les risques de diabète, d’éventuels cancers et vivre âgée et en bonne santé. Je faisais aussi attention à mon alimentation car j’avais développé des réactions à un certain type d’aliment et mon intestin était irrité. Je faisais donc en sorte de ne manger que ce que mon corps supportais bien et qu’il aimait.

Mes objectifs pour pratiquer le jeûne sont toujours les mêmes qu’hier : avoir une santé optimale.

Ces derniers mois ont été particulièrement stressants pour moi et mise au repos, j’ai décidé d’effectuer une action radicale pour me donner un coup de fouet et me recentrer : faire un jeûne de 10 jours. Meilleur moyen pour lâcher prise de tout.

J’ai donc commencé mon jeûne le 31 mai 2018 et je l’ai rompu le 12 juin 2018.

Durant cette période de 11 jours, le jeûne s’est merveilleusement bien passé les 7 premiers jours. Le 3 ème jour fut le plus difficile à cause de mon humeur grognon et la lutte mentale qui est apparu clairement entre le désir de continuer et le fait de se laisser aller à la tentation de mettre quelque chose à la bouche. Et ensuite plus rien. J’avais dépassé cette peur de ne pas être capable de vivre sans manger et en étant bien.

Les 4 premiers jours, j’ai pu faire du sport et ensuite, je me suis sentis physiquement ralentie. Je n’avais plus qu’une envie : c’était de me laisser aller à l’expérience.

A partir du 8 ème jour, j’ai décidé d’effectuer un jeûne sec jusqu’à la fin du challenge. Et des douleurs et spasmes au ventre se sont réveillés à cette période-là. Je pense que j’expérimentais ma première crise d’auto-guérison. Comme je vous l’ai dit plus haut, je souffre des intestins et j’ai toujours su apaiser le mal. Ces derniers temps, mon alimentation était loin d’être aussi respectueuse de mes besoins corporelles que je l’aurais souhaité donc je ne fus pas surprise d’avoir ces maux de ventre.

J’ai effectué un lavement pour soulager mes spasmes puis j’ai laissé mon ventre au repos jusqu’à la fin de mon jeûne. Pour te dire franchement, j’aurai aimé continué. Cependant, je prépare un mariage et un déménagement en même temps et il faut que je compose avec ma baisse d’énergie et ma vie de famille, donc mon conjoint m’a gentiment demandé de revenir à un rythme d’alimentation plus normal, ce que j’ai pu comprendre.

Qu’est-ce que le jeûne ?

Le jeûne est à la fois un état physiologique et un processus.

Un état physiologique que nous expérimentons tous entre notre dernier repas du soir et notre petit déjeuner par exemple. Tu remarqueras que l’on parle de dé-jeûner (pas bête les anciens !)

un processus par lequel un être vivant fait le choix de s’abstenir de nourriture et/ou d’eau pendant un certain laps de temps dans un but thérapeutique. Si tu ne l’avais pas remarqué, observe comme les animaux et les enfants malades jeûnent spontanément pour retrouver leur équilibre.

Aujourd’hui, tu entend parler de jeûne de jus de fruits ou de mono-diète. Au sens stricte du terme, jeûner c’est s’abstenir de toute nourriture et ou de toute boisson – sauf l’eau. Certains pratiquants du jeûne boivent du thé ou du café pendant le jeûne, voire des bouillons de légumes. Par expérience, je ne le conseille pas. Cela rend l’expérience du jeûne plus difficile. Notamment parce que le café ou le thé sont des excitants et que tout autre chose que de l’eau ou l’absence d’eau peut stimuler l’envie de manger.

Jeûner est donc avant tout un outil de santé naturelle, et n’a rien avoir avec la malnutrition et le fait de se laisser mourir de faim.

Pourquoi jeûner ?

« Jeûner est une méthode scientifique pour éliminer les tissus malades, les matières morbides. » Carrington, Physical Culture, 1915

Comme tu l’auras compris, le jeûne est une forme de thérapie holistique. Lorsque l’on jeûne, nous donnons l’opportunité à notre corps et à notre esprit de faire un nettoyage profond et de lâcher prise. En ce qui concerne le corps, on lui permet de s’auto-guérir et de se désintoxiquer par le biais d’un phénomène que l’on appelle « autophagie », par lequel les cellules malades qui stockent les toxines sont « mangés » et transformées en source d’énergie.

Si tu désires en savoir plus, je t’invite à visionner les vidéos sur le jeûne d’un herboriste que j’ai découvert il y a seulement quelques mois, Thierry Casasnovas, et que je trouve être les plus complètes.

Quels sont les bienfaits du jeûne ?

Les bienfaits du jeûne sont nombreux et la liste que je vais te donner n’est nullement exhaustive, d’autant plus qu’il reste nombre de choses à découvrir sur les vertus du jeûne.

La régulation du poids corporel

Le bienfait le plus évident est un retour à un poids de santé que l’on soit en surpoids ou en sous-poids. En effet, lorsque l’on jeûne, nous perdons du poids et de la masse grasse. Cependant, lorsque la reprise alimentaire se fait correctement, une personne qui désire perdre du poids le perd définitivement, et une personne en sous-poids reprend du poids. Car le jeûne peut rétablir l’équilibre hormonal qui a généré les problématiques de surpoids et de sous poids.

Une peau plus belle

On l’oublie souvent mais la peau est un organe et pendant le jeûne, on peut observer des problématiques de peau telle que l’acné et le psoriasis disparaître avec une pratique régulière du jeûne. En ce qui me concerne, ma peau a pelé, et elle est devenue plus douce, surtout lors de la période de jeûne sec.

Une plus grande clarté mentale, une plus grande intuition

C’est dingue comme le fait de manger peut ralentir le processus mental. Et la nature de ce que l’on mange a un véritable impact sur la nature de nos pensées. Quand j’ai repris l’alimentation, c’était évident. Et je sais maintenant quelle catégorie d’aliments tend à me rendre carrément dépressive.

Un lâcher prise

J’avoue avoir vraiment lâcher prise avec tous les soucis qui me travaillent depuis des mois. C’est comme si mon mental allait à l’essentiel et ne se focalisait que sur ce qui était positif. J’ai la chance d’avoir un jardin et profiter de la nature pendant le jeûne est un must. Les sens sont ouverts différemment. Le rapport au monde est beaucoup plus apaisé.

Des rêves vivides

Une meilleure relation à la nourriture

Cela se prépare. Il est important de penser l’après-jeûne car le retour à la nourriture solide peut être brutal après une période longue de jeûne. Etant donné que les sens sont exacerbés pendant et encore un peu après le jeûne, tu ressentiras tout de suite si ton corps aime ou non un aliment et si cela lui fait du bien. En tant qu’être humain, nous sommes capables de nous habituer à tout, cependant cela ne veut pas dire que cela est bon pour nous. Tu peux croire qu’un aliment que tu manges depuis des années ne nuit pas à ta santé mais, après le jeûne, tu peux prendre conscience qu’il génère au contraire un malaise intestinal.

La guérison de maladies de peau et autres maladies dites incurables.

L’augmentation de la longévité.

Combien de temps jeûner ?

Cela dépend de ta capacité adaptative. En principe, notre corps a suffisamment de réserves de graisse pour que tu jeûnes entre 40 jours et 10 semaines.

Par expérience, si tu désires t’embarquer dans l’aventure du jeûne seul.e, mais que tu n’as jamais jeûner auparavant, je te conseille de commencer par faire des jeûnes courts. Cela peut être d’abord sauter un ou deux repas dans la journée – donc faire un jeûne intermittent. Puis faire 24 h sans manger une fois par semaine, pour ensuite passer à 48 h voire 72 h de jeûne.

Tu as besoin de t’adapter à la fois au niveau physique et au niveau émotionnel.

C’est parce que mon corps a été habitué à jeûner que je suis capable aujourd’hui de jeûner sur une période allant au-delà de 3 jours sans me faire violence. Car il n’y a rien de pire que de s’obliger à jeûner alors que le corps et l’esprit ne sont pas alignés avec cette idée. Quand les « bonnes » conditions sont là : le corps est prêt à vivre le processus du jeûne. Et l’expérience peut être une expérience apaisée.

Oui, parfois c’est très inconfortable, surtout les trois premiers jours en ce qui me concerne mais la nouveauté, l’inconnu implique de sortir de sa zone de confort. Jeûner est une expérience quasi contre-nature pour l’homme moderne, occidentalisé, habitué à une abondance de nourriture.

Pourquoi se priver de nourriture ou d’eau ? L’abondance alimentaire n’est-elle pas la preuve de santé ? Et pourtant, le nombre d’obèses et de malades diabétiques, cancéreux et auto-immunes augmentent. Parfois, la solution se trouve dans le fait de ne rien faire…de laisser faire.

Tu n’en es peut-être pas conscient, mais ces peurs de manquer qui font parties de notre inconscient collectif, lorsque tu jeûnes pour la première fois, elles refont surface. La nourriture t’apparaît comme une drogue dont tu ne peux te passer. C’est à ce moment là que tout se joue : il te faut dépasser tes peurs, tes croyances erronées sur ton rapport à la nourriture, mais aussi sur ton rapport au monde. Car un court instant, tu te marginalises et c’est loin d’être évident à assumer.

Vivre, ce n’est pas manger. Le jeûne t’invite à être à l’écoute de soi-même. Il n’y a pas de notion d’échec.

Comment se préparer à jeûner ?

Comme tu as pu le comprendre, je pratique le jeûne depuis des années déjà. Ce qui m’a permis de réussir mon challenge de 10 jours de jeûne sans trop de difficultés.

L’importance de la préparation mentale

Cependant, je me suis mentalement préparée à la chose en écrivant une programmation mentale en mars – donc 3 mois avant – que tu peux réutiliser ou reformuler si l’expérience te tente.

« Je vais jeûner facilement avant mon mariage avec grâce. »

De plus si tu es spirituel ou croyant, tu peux prier. Le jeûne et la prière sont intimement liés dans la plupart des religions et pour la première fois de ma vie, je priai pour avoir une aide et un soutien que mon expérience du jeûne soit belle et je peux grandement affirmée que ma prière a été entendue. Car mis à part la crise d’autoguérison que j’ai eu les trois derniers jours, ce fut un jeûne merveilleux où je me suis sentie vraiment en paix.

J’ai aussi beaucoup lu d’articles et de témoignages sur le jeûne. J’ai regardé les vidéos de la chaîne youtube Regenere et que je recommande vraiment.

J’ai fait tout cela dans le but de conditionner et préparer mon mental à l’expérience, car tu t’en rendras rapidement compte : les blocages au jeûne sont avant tout mentaux et émotionnels.

Aujourd’hui, je ne jeûne plus. J’ai repris une alimentation à peu près normal depuis hier seulement. Je pratique cependant toujours le jeûne intermittent. Au niveau énergie, je me sens plus forte qu’avant le jeûne. Mentalement aussi. L’expression de ma créativité revient doucement mais surement. J’ai cependant encore besoin de repos. J’ai prévu de jeûner de nouveau durant les vacances d’été pour préparer la rentrée de septembre.

Si l’aventure t’intéresse, fais le moi savoir dans le petit sondage. Dès que j’aurai posé une date, je te tiendrai au courant du début du prochain challenge.

 J’apprécie lire les témoignages de gens qui ont expérimenté le jeûne. Alors si tu as déjà jeûné, partages ton expérience avec nous !

challengejeune10jourscitation-accroaubonheur

Publicités

Publié par

Maman, blogueuse lifestyle, prof', j'aime tout ce qui a trait au développement personnel et au bien-être. A travers mon blog je vous invite à découvrir mes réflexions, mes expériences ainsi que les techniques simples que j’ai apprises, développées et testées dans mon quotidien dans ces domaines.

2 commentaires sur « J’ai jeûné pendant 10 jours »

  1. Merci Sarah. Tes articles sont toujours superbes et m’amenent toujours à voir la vie autrement. Ça me fait un bien fou 😉 je suis en stage pour 4 mois très loin de ma famille en ce moment et parfois j’ai du mal à être aussi positive que je le devrai. Je ne me suis peut être pas assez préparée. Et je n’aime pas non plus l’engagement sur un aussi long terme (sûrement ma dominante gemeaux). Bref si tu as un conseil spontanément ^^ je suis preneuse :). Je te laisse mes coordonnés de naissance (j’aime beaucoup lastro aussi ) : 17/05/1994 Orléans (45) 16h30. Dans tous les cas ne t’arrête pas d’écrire car c’est un bonheur :)!

    J'aime

    1. Bonsoir Cloé, merci beaucoup pour ton commentaire vraiment touchant et tes encouragements. La première chose qui me vient à l’esprit, c’est est-ce que tu aimes ce que tu fais en ce moment ? La question de l’engagement sur le long terme ne se pose pas lorsque l’on aime ce que l’on fait (et cela qu’on ait une dominante gémeaux ou pas 😉 ) Rappelle toi pourquoi tu fais ce stage, toutes les raisons positives présentes et futures qui t’amèneront à te dire que cela valait la peine même si cela implique d’être loin de ta famille. Et pour l’astro, avais tu une question précise ? Cela pourra peut être faire l’objet d’un article.

      J'aime

Vous avez aimé cet article ? Merci de laisser Votre Commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s