Et si tu t’occupais de toi ?

Et si on s'occupait de soi _ - ACCRO AU BONHEUR.png

Comme tu le sais, j’ai pris le chemin du travail. Ma classe compte 30 élèves dont une partie a une facilité déconcertante à regarder ce que fait l’autre ou à le dénoncer pour des choses aussi futiles que le fait de mâcher son crayon ou encore d’avoir fait tombé son équerre et ne pas l’avoir ramassé à la minute. De quoi me rendre chèvre !

Il était important pour moi de trouver une solution et, cette semaine, je leur ai mis en place une « boîte à fayotage » dans laquelle les élèves peuvent m’écrire tout ce qu’ils veulent me dire pour premièrement éviter d’être interrompue parfois pour rien pendant un cours, et deuxièmement pour qu’ils réfléchissent à la nature de l’information qu’ils veulent me transmettre : est-ce nécessaire de l’écrire ou non ?

J’avoue avoir été agréablement surprise de la rapidité avec laquelle les élèves se sont saisis du concept et dès vendredi, j’ai pu constater qu’ils s’auto-régulaient entre eux et s’encourageaient mutuellement à utiliser la boîte au lieu de m’interrompre.

Je n’ai pu m’empêcher cependant de m’interroger sur cette forte tendance au fayotage et au plaisir que certain.e.s pouvaient prendre à dénoncer les travers de l’autre. Et je me suis rendue compte que de nombreux adultes avait cette tendance.

Combien de fois me suis-je entendue leur dire : « mêle toi de tes affaires ! » ? Je l’ignore mais c’était déjà beaucoup trop pour m’avoir marqué.

Pourquoi avons nous tendance à nous préoccuper autant de ce que font les autres ?

La réponse, c’est une discussion avec une amie qui me l’a donné.

Elle est simple : nous avons une soif parfois dysfonctionnelle de plaire aux autres et une fâcheuse tendance (souvent inconsciente) à se comparer aux autres, d’avoir l’autre pour référence.

Je le dis à mes élèves : comment veux-tu être le meilleur ou la meilleure de toi-même si tu passes ton temps à regarder ce que fait l’autre ?

Certains finissaient même par être en retard dans leurs travaux, tellement ils étaient distraits et occupés à regarder ce qu’il se passait chez le voisin. Et dans la vraie vie c’est pareil : certains vivent à travers les autres au lieu d’avancer dans leur propre vie. Ils seront les premiers à se plaindre et à vous donner des excuses sur le pourquoi ils n’ont pas  eu le temps de fait ci ou ça, alors qu’en réalité, ils étaient trop occupés à regarder la vie de leur voisin.e et la juger.

Si l’on veut être soi, c’est-à-dire se connaître soi…Si l’on veut construire et réussir sa vie de manière satisfaisante, il est essentiel de focaliser son énergie sur soi et non sur l’autre. Ton point de référence se doit d’être toi.

A moins que l’autre sollicite ton attention, occupes toi de toi ! Et tu seras plus heureux.se. Oui, ce n’est pas facile…Surtout quand on t’a appris toute ta vie à regarder l’autre, à te comparer à lui, à le prendre comme un point de référence pour ton avancement dans la vie. Mais c’est une démarche essentielle.

Alors es-tu prêt.e à t’occuper de toi ?

Si toi aussi tu penses que s’occuper de soi et moins des affaires des autres est essentiel pour avoir une vie plus épanouie, je te remercie de partager cet article autour de toi et de relater ton expérience en commentaire ! 

pexels-photo-333529.jpeg

 

 

Crédits photos : Kasuma / Chevanon Photography from Pexels 
Publicités

Publié par

Maman, blogueuse lifestyle, prof', j'aime tout ce qui a trait au développement personnel et au bien-être. A travers mon blog je vous invite à découvrir mes réflexions, mes expériences ainsi que les techniques simples que j’ai apprises, développées et testées dans mon quotidien dans ces domaines.

4 commentaires sur « Et si tu t’occupais de toi ? »

Vous avez aimé cet article ? Merci de laisser Votre Commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s