Développement Personnel, Spiritualité

Si Je mourrais demain, serais-je satisfait(e) de mon existence sur Terre ?

Image courtesy of Digitalart
Image courtesy of Digitalart

S’il y a une question qui peut vous motiver et vous aider à savoir où vous en êtes dans votre vie en terme de satisfaction, il s’agit bien de celle-là :

Si je mourrais demain, serais-je satisfaite de mon existence sur Terre ?

Être satisfait de sa vie, c’est être capable de dire « dans ce moment présent, je me sens content(e) et empli(e) de mon existence » et cela indépendamment de vos projets futurs. Si vous ressentez un manque quelconque ou que vous n’aimez pas du tout votre existence, alors vous êtes dans un état d’insatisfaction qu’il va falloir gérer.

Alors…vous n’êtes pas satisfait de votre vie ?

Imaginez une seconde qu’il ne vous reste que deux semaines à vivre, qu’allez-vous faire ?

Allez-vous mourir avec des regrets, du ressentiment, l’impression que votre vie a été un pur gâchis ?

ou

Allez-vous mourir en faisant de votre mieux pour éclairer vos derniers jours d’une joie et d’un bien-être tel que vous ne l’avez jamais connu jusqu’à maintenant ?

Si aujourd’hui vous êtes de ceux qui mourront avec les regrets, alors changez la donne.

Vous ne pouvez pas changer le passé. Celui-ci est définitivement passé.

Si il est encore difficile pour vous d’en être convaincu, effectuez d’abord un exercice cathartique en écrivant une lettre à chaque personne dont vous attendez le pardon ou la réconciliation.

Ecrivez une lettre à vous-même, dans laquelle vous dîtes chaque chose qui a de l’importance pour vous et qui vous bloque jusqu’à maintenant et brûlez-les !!

Regardez ces flammes consumer ces mots, symboles de vos émotions passés. Ces dernières partent en fumée et vous laissent libres de réécrire votre histoire de nouveau !

Dans l’Égypte antique, les morts passaient par le Jugement Dernier symbolisé par la pesée de leur cœur. Si leur cœur était aussi léger que la Plume de Ma’at, Déesse de la Justice et de la Justesse, alors ils entraient dans le Royaume des Dieux et des Bienheureux.

Mes ancêtres avaient compris que, quand nous mourrons, nous emportons avec nous la charge émotionnelle de notre existence, plus elle est légère et plus nous serions capable d’entrer dans des sphères spirituelles heureuses (le paradis) et plus elle est dense, alors c’est  les mondes infernaux qui nous ouvrent leurs portes.

Ce n’est pas tant l’événement qui importe, mais la manière dont on gère la charge émotionnelle liée à l’événement qui compte. Vous pouvez avoir vécu des atrocités, et cependant être suffisamment résilient pour retrouver la sérénité.

Il est évident que si nous avons vécu un événement traumatique, cette blessure psychique a besoin de temps pour guérir, enfin il sera aussi nécessaire d’accepter la cicatrice qu’il en résultera.

Ce qui est important, c’est de réussir à transcender la souffrance et la charge émotionnelle négative que cet événement peut avoir occasionné.

Et cela est possible grâce à votre capacité à cultiver l’optimisme dans votre vie. Il y a des personnes qui sont naturellement plus pessimistes que d’autres. C’est vrai, mais cela n’excuse rien.

La Vie nous offre chaque jour l’opportunité de nous réjouir, de nous faire du bien nous-même si ce bien ne peut être trouver à l’extérieur.

Ouvrir nos cœurs à l’Amour qui peut transpirer même dans les recoins les plus sombres peut nous sauver de l’insatisfaction.

Si vous avez mal, pleurez. Pleurez jusqu’à ce que vos larmes ont cessés de couler et qu’un apaisement se fait sentir, puis souriez de nouveau. Parce que vous être en vie et que vous avez l’outil principal pour commencer à améliorer votre existence : Vous-même et votre imagination.

Elle est la première pierre avant l’action.

Et si demain vous devez mourir, alors mourrez en imaginant la meilleure des vies pour vous ! Et pardonnez le passé.

Bises

signature

Publicités

Vous avez aimé cet article ? Merci de laisser Votre Commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s