Bien-Être/Santé, Développement Personnel, Spiritualité

La Méditation

meditationsarahchoisy
Image courtesy of Sritangphoto

J’ai véritablement découvert la méditation vers l’âge de 10/11 ans. Mon père qui est un pratiquant assidue depuis de longues années avait tenté de son mieux de me transmettre sa pratique et m’initier à ses bienfaits.

A l’époque j’étais trop jeune et dissipée pour en comprendre l’importance et saisir les nombreux bénéfices à la pratiquer.

C’est vers l’âge de 18 ans que ma pratique de la méditation devint plus importante, même si elle restait encore sporadique et irrégulière.

A la suite de ces quelques séances de méditation focalisée, j’ai vécu une expérience mystique qui marque encore aujourd’hui ma vie. Cependant, ce n’est pas pour autant que je médita après tous les jours.

J’appliquais tant bien que mal la technique que mon père m’enseigna, jusqu’à ce que je finis par créer la mienne propre.

Qu’est-ce que la méditation aujourd’hui ?

En Occident, méditer était synonyme de réflexion ardue sur des questions existentielles. Aujourd’hui, il s’agit d’une démarche d’intériorisation qui amène à être présent à soi-même et à se connaître au-delà des sens.

Ce n’est pas une pratique de relaxation, bien qu’elle génère des bienfaits relaxants ; il s’agit d’une démarche réelle de connaissance de soi.

Cependant on peut très bien méditer sans avoir comme objectif de découvrir l’éveillé qui sommeille sans doute en chacun de nous.

Quel type de méditation ?

Il existe de nombreuses manières de méditer, sans doute pas toutes recensées, la mienne la première. Cependant deux types de méditations sont l’objet d’intenses recherches par les neuroscientifiques : la méditation focalisée type Vipassana et la méditation de pleine conscience.

La méditation focalisée type Vipassana est la méditation enseignée par le Buddha. Elle consiste à porter toute son attention et sa concentration sur un objet spécifique qui vous amènera alors dans la conscience accrue de ce qui est et donc dans l’état méditatif.

L’objet de focalisation est le plus souvent la respiration, une zone ou une sensation spécifique du corps, voire un objet extérieur tel une bougie.

La méditation de pleine conscience est une méditation d’observation de ce qui est.

Les yeux fermés, on est intensément focalisé sur soi-même, sa respiration, les sensations de son corps, les pensées qui viennent et qui s’en vont tout aussi vite, ainsi que les sons, les odeurs, les sensations extérieures sans y porter un quelconque attachement particulier.

Dans aucune de ces méditations, on ne cherche à faire taire le bavardage mental. Celui-ci se dissipe de lui-même au fil de la pratique de la méditation.

Quand on médite, il a été observé à l’IRM que certaines zones cérébrales se mettent en sourdine ou diminuent leur fonctionnement pour laisser place à d’autres.

Les ondes Beta, qui sont impliquées dans le traitement de l’information et qui sont le signe de l’activité cérébrale à l’état de veille, diminuent fortement ; preuve d’une baisse des pensées et cela au bout de seulement 20 minutes de méditation.

Comment méditer ?

Si vous êtes un pur débutant, voici mon conseil :

Commencez petit pas par petit pas. Si vous voulez en faire une habitude, ne partez pas avec le défi de méditer pendant 30 minutes tous les jours ( surtout si vous êtes tout seul(e) ).

5 minutes de méditation par jour au départ fera l’affaire. J’insiste aussi sur tous les jours, car si vous vous contentez de 3 fois par jours, à moins d’être bien discipliné(e),  vous aurez du mal à en faire une habitude.

asseyez vous dos droit sur une chaise (ou en tailleur) puis une fois que vous vous sentirez à l’aise et bien installé, fermez les yeux puis concentrez vous sur le mouvement naturel d’inspiration et d’expiration de votre respiration.

Si vous vous déconcentrez de votre respiration, revenez y sans stress ni jugement ! C’est normal de partir un peu ailleurs au départ.

Et voilà! Faîtes ça pour commencer pendant quelques jours, puis donnez m’en des nouvelles.

Image courtesy of Tivery Lucky
Image courtesy of Tivery Lucky

Les Bénéfices de la Méditation

Pour terminer cet article, voici une petite liste non-exhaustive des bienfaits de la pratique de la méditation. Car méditer a un impact sur notre bien-être, une fois sortis de l’état de méditation.

La méditation ralentit le vieillissement et certains effets désagréables du vieillissement.

La méditation diminue l’anxiété et le stress. Les personnes qui méditent ont une meilleure maîtrise d’eux-mêmes et de leurs émotions.

La méditation amène à voir le monde avec un regard plus serein et détaché. 

La méditation apporte une meilleure concentration et augmente notre capacité à mémoriser.

La méditation augmente notre créativité. La méditation de pleine conscience en particulier.

La méditation rend plus empathique. On a une meilleure capacité à se mettre à la place des autres.

La méditation focalisée type Vipassana augmente la productivité et la capacité à ignorer les distractions.

Cela donne envie de méditer tous les jours, qu’en pensez-vous ? 🙂

Pour ceux qui se lancent (ou qui pratiquent déjà !), J’adorerai en savoir plus sur votre expérience, donc pensez à poster votre commentaire !

signature

Et si vous avez aimé cet article, pensez à le partager avec vos amis !

Publicités